Label Chaire UNESCO

Préambule 

Le « Label Chaire UNESCO » s’adresse à tous les projets (outils, fonctionnements, moyens) d’éducation, de formation, de sensibilisation, de promotion et d’organisation, portant sur la Santé Sexuelle en lien avec les Droits Humains.

Ce label repose sur les valeurs humanistes et universelles portées par la Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains et par les Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030 :

Les valeurs des droits humains dites « universelles » :

  • Dignité, Liberté, Egalité et Fraternité

Dans ce cadre des valeurs des droits humains, celles de la santé sexuelle permettent de promouvoir son amélioration pour toutes et tous :

  • Le respect de l’intégrité et des diversités sexuelles, la responsabilité et la réciprocité sexuelles, pour exercer une sexualité autonome, sécuritaire et satisfaisante.

Ce label répond à des exigences, tant sur le contenu que sur la forme.

  • Considérant l’encouragement de l’UNESCO à promouvoir la santé sexuelle et les droits humains auprès des professionnels, des publics vulnérables et du grand public;
  • Considérant le développement rapide et récent de l’information via les médias sociaux, les sites web et les éditions nationales et internationales et l’intérêt croissant des publics pour ces moyens de communication;
  • Considérant le nombre croissant de demande par les organismes, entreprises et établissements, confrontés dans leurs fonctionnements au non-respect des valeurs des droits humains et faisant l’object de plaintes ou de condamnations pour non-respect de la vie intime, pour harcèlement sexuel ou agissement sexiste;
  • Considérant enfin les demandes de labellisation issues de partenaires en France et dans d’autres pays

La Chaire UNESCO adopte les principes essentiels destinés à garantir la qualité des messages et des fonctionnements dans les établissements privés ou publics, respectueux des valeurs humaines, dans une approche holistique, en les consignant dans une charte dite « Label Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains ».

Article 1 – Champs d’application

Pour tous les projets (outils, fonctionnements, moyens) d’éducation, de formation, de sensibilisation, de promotion et d’organisation, le « Label Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains » s’applique selon les modalités mentionnées ci-dessous.

Article 2 – Modalités de mise en œuvre du projet

2.1 – Lancement du projet

Les projets sont le fruit d’initiative de partenaires publics et/ou privés. Ils devront justifier de leur sérieux, de leur respectabilité et de leur authenticité.

2.2 – Pertinence du projet à labelliser

Certains aspects sont à considérer au préalable :

  • Sa valeur ajoutée dans le domaine de l’éducation, de la sensibilisation ou de la promotion pour les utilisateurs;
  • Les besoins des publics intéressés;
  • L’engagement de la structure ou de la personne morale sous-jacente au projet;
  • La qualité des informations dispensées et les modalités de mise en oeuvre;
  • La pérennité du projet.

Article 3 – Critères qualitatifs et éthiques 

Les projets proposés doivent répondre eaux critères qualitatifs et éthiques de la Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains.

Ils doivent intégrer, quelques soit le support, les objectifs éducatifs et le fonctionnement en interne de l’organisme définis ci-dessous en les adaptant aux réalités socioculturelles locales et aux besoins spécifiques des utilisateurs.

Pour :

  • Promouvoir directement ou indirectement les valeurs des droits humains en lien avec la sexualité et la santé sexuelle;
  • Promouvoir ces valeurs dans le cadre des Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030;
  • Reposer sur les bases fondatrices de la santé sexuelle en lien avec les droits humains;
  • Développer des compétences (connaissances, attitudes et aptitudes);
  • Respecter ces bases dans le fonctionnement quotidien de l’organisme afin de permettre un bien-être dans les relations inter-individuelles et collectives.

Article 4 – Evaluation

Une évaluation des projets ou actions mises en oeuvre, outils ou moyens labellisés pourra être établie régulièrement par un ou des représentants des membres du Comité Exécutif de la Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains.

4 .1 – Critères

Cette évaluation portera sur les critères suivants :

  • Les idées et les images développées dans l’outil labellisé, qui doivent être respectueuses des valeurs humanistes et universelles;
  • La qualité éducative globale du projet considéré;
  • La qualité du partenariat en amont et en aval de la labellisation du projet;
  • Les indicateurs basés sur les plaintes ou les dysfonctions relevées

4.2 Relations

La désignation, au sein de chaque partie contractantes d’un porteur du label, est établie afin de veiller au bon déroulement de la communication entre les parties.

Article 5 – Contribution aux frais de labellisation

Si le label est obtenu, des frais seront appliqués (suivant la nature du projet labellisé et au cas par car), pour obtenir le droit d’utiliser le logo Partenaire de la Chaire UNESCO au cours d’évènements médiatiques.

La prise en charge des missions d’expertise de la Chaire UNESCO, de quelques natures qu’elles soient, effectuées dans le cadre du fonctionnement du projet, sera négociée au cas par cas entre la Chaire UNESCO et la structure ou la personne morale contractante.

La convention sera accompagnée d’une annexe de contribution aux frais de labellisation précisant clairement la répartition des charges et des produits budgétaires.

Soyez au courant de notre actualité
Inscrivez-vous à la Newsletter de la Chaire UNESCO en cliquant ici