LES 17 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Dans le cadre de l’Agenda 2030, l’ONU a adopté en 2015 les 17 objectifs de développement durables (ODD). Ils définissent les priorités pour un développement socialement équitable et sûr d’un point de vue environnemental, économique, inclusif et prévisible à horizon 2030.

Quels sont les ODD ?

La liste des 17 objectifs de développement durable

  1. L’éradication de la pauvreté
  2. La lutte contre la faim
  3. La santé et le bien-être des populations et des travailleurs
  4. L’accès à une éducation de qualité
  5. L’égalité entre les sexes
  6. L’accès à l’eau salubre et l’assainissement
  7. L’accès à une énergie propre et d’un coût abordable
  8. Le travail décent et la croissance économique
  9. La promotion de l’innovation et des infrastructures durables
  10. La réduction des inégalités
  11. La création de villes et de communautés durables
  12. La production et la consommation responsable
  13. La lutte contre le changement climatique
  14. La protection de la faune et de la flore aquatiques
  15. La protection de la faune et de la flore terrestres
  16. La paix, la justice et des institutions efficaces
  17. Le renforcement des partenariats pour les objectifs mondiaux   

Qui est concerné ?

Tout le monde est concerné car chaque acteur à des impacts positifs et négatifs sur la réalisation de ces objectifs:

Les Etats

Par leurs actions politiques et économiques ils peuvent avoir des effets positifs (protection sociale, législations et réglementations incitant les entreprises à produire de façon plus responsable…) ou négatifs sur les ODD (déforestation, conflits…).

Chaque Etat donne sa vision à la contribution aux ODD via des feuilles de routes et certains (Norvège et Mexique) vont même jusqu’à aligner leur budget sur les ODD.

Les entreprises

Elles sont incitées à intégrer les ODD dans leur stratégie afin de mettre en place des politiques destinées à contribuer de façon positive aux ODD.

Les investisseurs

Ils contribuent aux ODD en orientant leurs investissements vers des entreprises qui proposent des produits ou services permettant d’améliorer le quotidien des populations ou l’état de la planète.

Les ONG

Par leurs actions de plaidoyer, elles peuvent alerter sur les impacts négatifs des États et des entreprises et les pousser à changer leurs comportements.

Les citoyens

Chacun est appelé à participer à l’Agenda 2030 en adoptant des éco-gestes au quotidien et en modifiant ses comportements.

Les collectivités locales, écoles…

Tous les acteurs politiques, académiques, économiques, etc sont appelés à se mobiliser sur les ODD dans leurs sphères de compétences.

Avantages des Objectifs de développement durable

  • Un agenda universel : l’Agenda 2030 a une durée de vie de 15 ans.
  • Un but chiffré
  • Un langage commun
  • Un cadre holostique : Les ODD sont indivisibles et transversaux

Les ODD qui concernent la sexualité

Objectif 1 : L’éradication de la pauvreté

Les taux d’extrême pauvreté ont été réduits de plus de moitié depuis l’an 2000 mais une personne sur dix dans les régions en développement vit encore avec moins de 1,90 dollar par jour et jusqu’à 42% de la population subsaharienne continue de vivre sous le seuil de pauvreté.

La pauvreté ne se résume pas à l’insuffisance de revenus et de ressources. Ses manifestations comprennent la faim et la malnutrition, l’accès limité à l’éducation et aux autres services de base, la discrimination et l’exclusion sociale ainsi que le manque de participation à la prise de décisions.

La croissance économique doit être partagée pour créer des emplois durables et promouvoir l’égalité. Des systèmes de protection sociale doivent être mis en place pour aider à soulager les souffrances des pays exposés aux catastrophes et apporter un soutien face aux risques économiques importants. 

Ces systèmes contribueront à renforcer la manière dont les populations peuvent répondre à des pertes économiques inattendues lors de catastrophes et contribueront à mettre fin à l’extrême pauvreté dans les zones les plus pauvres.

Objectif 3 : La santé et le bien-être des populations et des travailleurs

Le but est de donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous est essentiel pour le développement durable.

Actuellement, de nombreuses régions sont confrontées à de graves risques pour la santé, notamment des taux élevés de mortalité maternelle et néonatale, la propagation de maladies infectieuses et de maladies non transmissibles et une mauvaise santé reproductive. 

Pour atteindre l’objectif de moins de 70 décès maternels d’ici à 2030, il faudrait améliorer les soins de santé qualifiés. 

Ainsi, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour éliminer complètement de nombreuses maladies et résoudre les problèmes de santé persistants et émergents. 

D’ici à 2030, l’objectif est d’assurer l’accès de tous à des services de soins de santé sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d’information et d’éducation, et la prise en compte de la santé procréative dans les stratégies et programmes nationaux. De plus, 2030 devrait rimer avec la fin de l’épidémie de sida et des maladies transmises par l’eau et autres maladies transmissibles.

Des progrès significatifs pourraient être réalisés en mettant l’accent sur un financement plus efficace des systèmes de santé, l’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène, un meilleur accès aux professionnels de santé et davantage de conseils sur les moyens de réduire la pollution ambiante.

Objectif 4: Laccès à une éducation de qualité

Pour améliorer la vie des populations et leur permettre de se doter des outils nécessaires à leur développement il faut nécessairement proposer une éducation de qualité.

De nos jours, plus de 265 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et 22% d’entre eux sont en âge de fréquenter l’école primaire. De plus, même les enfants qui vont à l’école ne possèdent pas les compétences de base en lecture et en mathématiques. 

Le monde est parvenu à réaliser l’égalité entre filles et garçons dans l’enseignement primaire, mais peu de pays ont atteint cette cible à tous les niveaux de l’éducation.

Ce manque de qualité dans l’éducation s’explique par le manque d’enseignants correctement formés, les mauvaises conditions scolaires et les problèmes d’équité liés aux opportunités offertes aux enfants ruraux. Pour qu’une éducation de qualité soit dispensée aux enfants des familles démunies, des investissements sont nécessaires dans les bourses d’études, les ateliers de formation des enseignants, la construction d’écoles et l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’électricité dans les écoles.

Objectif 5 : L’égalité entre les sexes

L’égalité des sexes est un droit fondamental mais également un fondement nécessaire pour l’instauration d’un monde pacifique, prospère et durable. 

Aujourd’hui,  une femme et une fille sur cinq âgées de 15 à 49 ans ont déclaré avoir été victimes de violences physiques ou sexuelles par un partenaire intime sur une période de 12 mois et 49 pays ne disposent actuellement d’aucune loi protégeant les femmes. 

Garantir l’égalité d’accès des femmes et des filles à l’éducation, aux soins de santé, à un travail décent et à la représentation dans les processus de prise de décisions politiques et économiques nourrira l’instauration d’économies durables et sera bénéfique aux sociétés et à l’ensemble de l’humanité. La mise en œuvre de nouveaux cadres juridiques concernant l’égalité des femmes sur le lieu de travail et l’éradication des pratiques néfastes ciblant les femmes est essentielle pour mettre un terme à la discrimination fondée sur le sexe qui prévaut dans de nombreux pays du monde.

Objectif 6 : Laccès à leau salubre et lassainissement

sécurité alimentaire, sur les choix de vie et sur les chances en matière d’éducation pour les familles pauvres à travers le monde. 

À l’heure actuelle, plus de 2 milliards de personnes risquent d’avoir un accès réduit aux ressources en eau douce et d’ici à 2050, au moins une personne sur quatre vivra probablement dans un pays touché par une pénurie chronique ou récurrente d’eau douce. La sécheresse affecte certains des pays les plus pauvres du monde, aggravant la faim et la malnutrition. 

Pour améliorer l’assainissement et l’accès à l’eau potable, il faut investir davantage dans la gestion des écosystèmes d’eau douce et des installations sanitaires au niveau local dans plusieurs pays en développement d’Afrique subsaharienne, d’Asie centrale, d’Asie du Sud, d’Asie orientale et d’Asie du Sud-Est.

Objectif 10 : La réduction des inégalités

La communauté internationale a considérablement progressé pour ce qui est de sortir les populations de la pauvreté mais les inégalités persistent. Il y a encore de vastes disparités vis-à-vis de l’accès aux services de santé et à l’éducation et à d’autres moyens de production.

De plus, la croissance économique ne suffit pas pour réduire la pauvreté si elle n’est pas bénéfique pour tous et ne concerne pas les dimensions économique, sociale et environnementale. 

En vue de réduire les inégalités, les politiques devraient être universelles, en prêtant attention aux besoins des populations défavorisées et marginalisées. Il faut accroître le traitement en franchise de droits et continuer à favoriser les exportations des pays en développement. Enfin, les innovations technologiques peuvent contribuer à réduire les coûts de transfert d’argent pour les travailleurs migrants.

Objectif 16 : La paix, la justice et des institutions efficaces

La lutte contre les menaces d’homicide, la violence contre les enfants, la traite des êtres humains et la violence sexuelle est importante pour promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives au service du développement durable. Cette lutte ouvre la voie de l’accès à la justice pour tous et à la mise en place d’institutions efficaces et responsables à tous les niveaux.

Les violations des droits de l’enfant par l’agression et la violence sexuelle continuent de sévir dans de nombreux pays du monde.

Pour relever ces défis et créer des sociétés plus pacifiques et inclusives, il faut mettre en place des réglementations plus efficaces et transparentes et des budgets gouvernementaux complets et réalistes. L’un des premiers pas vers la protection des droits individuels est la mise en place d’un système mondial d’enregistrement des naissances et la création d’institutions nationales des droits de l’homme plus indépendantes.

Objectif 17 : Renforcer le partenariats pour la réalisation ODD 2030

Adopter une perspective de complémentarité institutionnelle plutôt qu’une conception « clés en main » des institutions et promouvoir des partenariats gouvernementaux avec la société civile pour surveiller et atteindre les ODD liés à la santé sexuelle. 

N.B. Le cadre légal de partenariat avec la Chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains est basé sur ces ODDs.

Soyez au courant de notre actualité