Cadre légale de la Chaire UNESCO

Une chaire UNESCO désigne un projet et une équipe dans une université ou un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche qui travaille en partenariat avec l’UNESCO afin de faire progresser les connaissances et la pratique dans un domaine prioritaire à la fois pour l’établissement et l’Organisation. Le partenariat est officialisé par un accord signé entre la Directrice générale de l’UNESCO et le chef de l’établissement qui accueille la chaire UNESCO (président, recteur).

Une chaire UNESCO peut être créée pour une période de quatre ans, en tant que nouvelle unité d’enseignement et de recherche dans une université ou un autre établissement d’enseignement supérieur et/ou de recherche.

Une unité de ce type doit comprendre :

  • le titulaire de la chaire, qui en est le responsable au plan académique ;
  • une équipe composée d’enseignants et de chercheurs associés aux activités de la chaire UNESCO venant de l’établissement d’accueil et d’autres établissements, du pays hôte et d’autres pays ;
  • et des étudiants et des chercheurs du pays hôte et d’autres pays qui poursuivent des études ou des formations de haut niveau et des recherches dans le cadre de la chaire UNESCO.

On peut également instituer une chaire UNESCO au sein d’un département universitaire existant afin de renforcer les programmes d’enseignement ou de recherche dans un domaine particulier, dans le champ de compétence de l’UNESCO, et d’asseoir leur dimension internationale.

Les chaires UNESCO étant des entreprises conjointes, dans le cadre desquelles l’UNESCO coopère avec les établissements, associations, organismes et organisations partenaires, ainsi qu’avec les donateurs potentiels, on peut leur donner une appellation conjointe, par exemple « Chaire UNESCO/Université des Nations Unies » ; « Chaire UNESCO/Commonwealth of Learning ».

Financement des chaires UNESCO et des programmes de coopération UNITWIN

Le succès global des chaires UNESCO et des programmes de coopération UNITWIN dépend de la disponibilité de ressources financières et en nature. N’étant pas un organisme de financement, l’UNESCO ne peut fournir de soutien financier. Pour cette raison, les établissements souhaitant participer au programme doivent mobiliser des partenaires financiers dès le moment où ils commencent à préparer leurs propositions de projets. Cet aspect doit être dûment documenté dans la proposition, la viabilité du projet étant l’un des principaux critères d’évaluation.

Les sources de financement possibles sont multiples :

  • les établissements d’accueil : de nombreuses universités disposent de crédits pour la promotion de la coopération internationale ; 
  • les donateurs bilatéraux, les organismes de coopération multilatérale et les organisations du secteur privé ; 
  • les organisations non gouvernementales et les fondations privées ; 
  • le Programme de participation de l’UNESCO : la proposition de financement d’un projet UNITWIN peut être soumise à la commission nationale pour l’UNESCO du pays concerné.
Soyez au courant de notre actualité