Ce prix récompense et promeut comme chaque année une initiative originale en matière de Santé sexuelle et de Droits humains, dans le cadre des Objectifs du Développement Durable.

Pour son édition 2020 du Prix de l’innovation en éducation, la Chaire a choisi le thème des outils éducatifs, des médias digitaux pour promouvoir la santé sexuelle par les droits humains (projets en cours de réalisation ou déjà réalisés).

Pourquoi?

Si la situation de crise actuelle (pandémie à COVID 19) a eu des effets dramatiques en terme de santé sexuelle et droits humains, si bien qu’en France le gouvernement a du renforcer le dispositif du « 3019 » et  prolonger l’accès à l’IVG en raison des difficultés de déplacement et d’accès au soin des femmes en cette période, et tant et si bien que l’OMS a lancé un appel à protéger les femmes de l’explosion de violences conjugales et familiales et à prendre un certain nombre de mesures d’urgences, les médias sociaux et digitaux pourraient apparaître comme une voie de recours et d’expression en situation de crise et de confinement dans de telles situations.

Le recours à la communication digitale et ses applications apparait comme particulièrement pertinente dans :
–     la promotion de l’égalité des droits entre hommes et femmes, et la réduction de toutes les formes d’inégalités ou  de discriminations.
–    la possibilité de s’adresser à toutes les personnes, quelque soient leur milieu social, leur lieu de vie (populations ultra marines, pays autres que la France…), leur condition sociale ou leur condition d’appartenance à une minorité.
–   la prévention des violences, en particulier sexuelles, par la possibilité de mettre en place des outils de prévention, d’information ou d’aides aux victimes de violences.
–    La promotion de la santé sexuelle à un grand nombre de personnes via les réseaux sociaux et la possibilité de s’opposer au même niveau aux médias qui véhiculent des représentations stéréotypées ou discriminatives.
–    La possibilité de développer une éducation renforcée par le partage des connaissance et de l’expérience.
–    La possibilité de développer de nouvelles stratégies et de nouvelles approches pédagogiques pouvant impliquer les apprenants autant que les enseignants.
–   et d’une façon générale s’inscrire dans une démarche globale d’amélioration de la santé sexuelle ou reproductive.

Il est nécessaire de créer des outils innovants à travers les nouvelles formes de communication qui permettent de relever ces nouveaux défis et d’encourager ces projets qui contribuent à rendre le monde meilleur.

Les projets, jugés innovants, proposés, seront évalués à travers leur capacité à répondre au mieux aux objectifs de développement durable (ODD), en particulier les objectifs : 

  • Objectif 1 : promouvoir les besoins en matière de santé sexuelle et reproductive pour les pauvres
  • Objectif 3 : Assurer l’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive, mettre fin aux épidémies de VIH et d’IST
  • Objectif 4 : Veiller à ce que tous puissent suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  • Objectif 5 : mettre fin à la discrimination, à l’abus, à l’exploitation et à toutes les formes de violences
  • Objectif 9 : soutenir la recherche, l’innovation et l’évaluation pour la santé sexuelle et reproductive, pour le VIH et les IST
  • Objectif 10 : réduire les inégalités et les discriminations liées au sexe, au genre et à l’orientation sexuelle

Le prix est ouvert du 15 juin 2020 au 16 octobre 2020.

Il sera remis lors de la journée de la Chaire en Décembre 2020.
Soyez au courant de notre actualité